Brèves boueuses

  • Interview de Baroin dans le JDD : 7 milliards d’euros de retour en France

Magnifique me dis-je. Enfin une bonne nouvelle. Les capitaux affluent dans le pays et il reste de toute évidence des atouts à la France en matière de compétitivité fiscale.

Hélas, cent fois hélas et cruelle désillusion : les milliards en question sont revenus enchainés, tête basse et sous la menace de la trique du maton. Les évadés fiscaux retournent en cabane, la saison de Prison Break est terminée pour eux.

En fait de retour de capitaux, on a tout juste et sous la contrainte à peu près compensé l’expatriation fiscale de l’année. L’hémorragie reprendra l’année prochaine.

Attendu par les préposés aux fiches depuis 2004, il devrait finalement faire son apparition en janvier de l’année prochaine. On peut donc raisonnablement s’attendre à une première vente de données aux laboratoires pharmaceutiques et aux assureurs dès 2012, à l’image de ce qui se fait pour le fichier des cartes grises.

  • Le prix des assurances augmente

Lagarde le vit mal et demande à ses services « d’examiner la réalité du lien entre cette sinistralité et l’augmentation des primes annoncées ». Ceux qui pensaient encore que la France était un pays dans lequel la liberté des prix était une réalité en seront pour leurs frais. A moins que Lagarde ne se soit trouvé un job d’appoint chez UFC-Que choisir.

Au passage, je conseille à notre ministre de se faire offrir pour noël un code des assurances pour lui éviter de raconter des conneries. La faculté de résiliation deux mois avant l’échéance date de 1989. La loi Châtel poseune obligation d’information de l’assuré et n’a donc rien à voir.

  • Fillon taille un costard au FN

Pas de complaisance qu’il nous dit le premier ministre. Et il rajoute même : « son projet est dangereux et inconsistant sur le plan économique et social ». Merde alors.

On ne va tout de même pas tolérer au pays des doigts de l’homme un projet politique qui consisterait en l’éradication méthodique de tout ce qui peut rester comme pubertés lubriques libertés publiques, dans un délire sécuritaire irrationnel ou qui cautionnerait des milices de la pensée appointées par le gouvernement avec pour corrolaire, l’exacerbation des tensions entre communautés et la montée du racisme et de la xénophobie.

  • Le mur se rapproche

Après la Belgique hier, c’est au tour de l’Espagne aujourd’hui de se voir menacée d’une dégradation de sa note souveraine. On commence à sentir le vent du boulet…

  • Apprends à couler ton secteur économique avec la CGT

La presse magazine a ses marronniers, à savoir les prix de l’immobilier, le classement des hôpitaux et les révélations fracassantes sur Nostradamus et la Franc-Maçonnerie. Dans le bourbier, on se focalise sur les affres causés régulièrement par les nuisibles de la CGT.

Aujourd’hui, les vandales encartés font encore parler d’eux. La recette est toujours la même : Grève au long cours mâtinée de saccages et de pressions. Classique.

Résultat direct de leur mobilisation : les détaillants tirent la langue, les journaux agonisent un peu plus et c’est toute la filière qui est menacée par la bêtise corporatiste.

A refuser la restructuration d’une boîte qui perd la bagatelle de 24 millions par an, c’est l’emploi de toute la profession qui est remis en question. Mais que voulez vous, on ne remet pas impunément en cause les droizakis.

Publicités
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Brèves boueuses

  1. pizzacoca dit :

    A propos du dossier médical et des assureurs,
    on m’a assuré (c’est le mots) que les assureurs avaient accès au dossier médical s’ils le voulaient. (en cas de litige avec un assuré)

    D’un coté je trouve ca normal dans le cas d’un litige (quelqu’un qui a fait une fausse déclaration)
    d’un autre coté je m’inquiète.
    Ma source a parlé de l’accès au dossier médical en direct. Non pas via une démarche juridique ou autre.
    Je savais que c’était possible pour un particulier de voir son dossier, d’accéder à d’autres pour peu qu’il ait de bons contacts auprès de sa mafia locale… mais les assurances aussi je ne savais pas…

    • Kris dit :

      Les assureurs emploient des médecins-conseil. Ce sont eux qui sont destinataires des informations à caractère médical et qui statuent ensuite sur la validité de la souscription ou des déclarations de l’assuré.

      L’information circule donc entre médecins et, normalement, dans le respect du secret médical.

      Par contre, il n’y a en aucun cas d’accès total et libre à un dossier médical dans son intégralité.

      • pizzacoca dit :

        Je me doutais, bien évidemment, concernant la consultation partielle.
        C’est de l’accès à la totalité du dossier dont on m’a parlé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s