Mystery Man

Quand on est à la tête d’un ministère encore plus inutile que les autres, la coutume veut que l’on se fasse discret. On profite des soirées chez l’ambassadeur, on se paie quelques voyages aux frais de la princesse et l’on évite soigneusement de se faire pincer en train de se goinfrer un peu trop goulument aux mamelles de la république.

Ainsi, Patrick Devedjian, Fadela Amara ou Anne-Marie Idrac passent visiblement le plus clair de leur temps à ne rien foutre, ce dont je leur sais gré d’ailleurs.

Pour d’autres en revanche, endosser le costume de ministre revient à enfiler une paire de collants bleus, surmontés d’un slip rouge.

Christian Estrosi, ministre de l’agonie industrielle est de ceux là et ces derniers temps, on ne le tient plus. Persuadé de la toute puissance de son pouvoir, il multiplie les démonstrations de force verbales, sans réaliser qu’il parviendrait à peine à incarner le M. Furieux de Mystery Men, dont le seul et unique pouvoir est de…devenir furieux.

Maintenant ça va chier !!!

Dans l’épisode qui le voit affronter le Super Vilain Molex, notre Mystery Man nous a piqué une colère à réveiller un volcan. Le méchant de l’histoire, n’ayant pas vraiment apprécié la tentative de tonte syndicale par l’entremise des prud’hommes (les gentils) s’était replié dans son repaire ultrasecret des states pour y préparer son prochain plan machiavéliquement malfaisant : annoncer des bénéfices record.

C’en était vraiment trop pour ce héros des temps modernes qui, trépignant de rage, les poings serrés, à la limite de la descente d’organes, est entré dans une rage indicible pour nous balancer du lourd, de vraies représailles qui tâchent : il nous décrète un embargo. Mystery Man pousse une gueulante, prend illico presto le contrôle de deux entreprises automobiles privées, place un monumental coup de boule rotatif sur l’ensemble du conseil d’administration de chacune avant d’opérer un lourdage ninja dans les formes d’un des fournisseurs de la boutique.

Mystery Man se fout des problématiques industrielles, il se fout des chaines de production, il se fout des approvisionnement et il se fout des contrats qui ont pu être signés. Mystery Man a les glandes et nom d’une pute borgne, ça va se savoir !

Imaginez comme ils doit faire dans son froc cet enfoiré de Molex !!

 

Publicités
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Mystery Man

  1. NOURATIN dit :

    Après avoir été champion de France de motocyclette, l’ami Estrosi court désormais
    pour le championnat du monde de démagogie appliquée. Même confronté aux
    socialistes, il nous prouve qu’il a ses chances.

    • Kris dit :

      Il faut quand même lui reconnaitre une certaine qualité dans l’indignation.
      Ça ne sert à rien, si ce n’est à faire rire les mauvais esprits mais on sent là derrière un véritable travail de fond.

  2. Robert Marchenoir dit :

    Oui, il m’avait échappé que Sarkozy avait subrepticement nationalisé Renault et Peugeot un jour où j’avais le dos tourné. M’enfin, en France, tout est nationalisé par défaut.

    Si vous vous réveillez un jour et que, n’étant pas totalement ligoté, vous arrivez à secouer un doigt de pied, dites-vous bien que c’est une faveur du gouvernement, et que les performances passées ne préjugent pas de votre esclavage futur.

  3. Chris dit :

    Ce portrait – là est des plus réussis !…je peux avoir un autographe ?
    Extrat !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s