La fin des notes

Jean-François Copé espérait sans doute marquer des points en proposant la mise en place d’un examen de passage en sixième, façon certificat d’études revu et corrigé. Malheureusement pour lui, il n’est pas vraiment en phase avec les dernières évolutions en matière de pédagogie et d’éducation.

On aurait sans doute pu lui objecter que balancer du pognon (qu’on n’a toujours pas, faut-il le rappeler ?) pour mettre en place un examen de plus, débouchant sur un diplôme de plus, ne présente pas le plus petit commencement d’intérêt puisqu’en France, il est de tradition de filer les diplômes à tout le monde. C’est ce qu’on fait déjà pour le brevet et le bac et qu’on commence tranquillement à mettre en place dans l’enseignement supérieur. Un bout de papier sans valeur de plus, à quoi bon ?

Mais ce n’est pas sur ce terrain là que le chahutent ses adversaires, syndicalistes et socialistes « canal historique ». Ceux-là qualifient, en effet, sa proposition de passéiste et ultra-conservatrice. Il parait même que les objectifs de la société du XXIe siècle ne sont plus ceux des années 1950. Et ce n’est pas peu dire.

L’échec de l’école des hussards noirs divers de la république devient si patent que l’illusion idéologique peine à se maintenir. La faillite des idéologues de la pédagogie progressiste est totale, si bien que les écoles privées sont littéralement prises d’assaut par les parents. J’ai appris ce matin que certaines d’entre elles demandaient lors de la constitution du dossier d’inscription, la rédaction d’une lettre de motivation ! Aussi, pour faire face à cette insupportable remise en question des principes fondateurs de notre pacte républicain, la cohorte des raclures diplômées qui président aux destinées de l’Education Nationale ont elle unanimement décider de casser le thermomètre.

Ainsi, ce matin, en mangeant une part de tarte, j’ai trouvé l’AFEV. C’est une association vachement citoyenne qui supporte mal la détresse de tous ces élèves frappées d’une mauvaise note. Ils lancent donc un appel et une pétition visant à mettre fin d’urgence à cette violence quotidienne pour ces millions de mioches qui ont mal au ventre. La suppression pure et simple de la notation, voilà ce qu’il faut !

Le Figaro se fait l’écho de l’affaire dans un article daté d’hier. Nos chères têtes blondes n’auront plus à subir un humiliant zéro en dictée. Celui-ci sera remplacé par une mention encourageante dans un obscur livret de compétences.

En fouillant profondément dans la fange, votre serviteur a mis la main sur un de ces livrets. Je vous laisse juger par vous même de la teneur de la chose.

Première observation : Afin de protéger les enfants, l’Éducation Nationale a choisi de s’inspirer des techniques de plongée. On va s’enfoncer profondément dans la merde, mais on va y aller par paliers.

Pour le premier palier de déconstruction, correspondant au CE1, on compte 3 compétences principales, lesquelles se subdivisent ensuite en compétences secondaires. Que trouve-t-on dans ces 3 compétences : français, maths et compétences sociales et civiques. Les éléments « évalués » pour le français sont relativement classiques. Un peu de lecture, d’écriture, des récitations, etc. La section vocabulaire vise à déterminer la capacité de l’élève à utiliser des mots précis pour s’exprimer. On imagine aisément à la lecture du fascicule qu’il s’agit des mots précis « new age » tels que civique, citoyen, social, écologique ou encore responsable.

Je passe sur les maths, parce que les maths c’est chiant pour en arriver à la catégorie qui m’interpelle le plus : les compétences sociales et civiques. Je sens qu’on va se marrer. En emmenant leurs enfants à l’école, les parents pourront penser avec satisfaction que le corps enseignant s’attachera à les former avec la dernière énergie à :

  • Reconnaitre les symboles de la république. Il n’est jamais trop tôt pour apprendre à reconnaitre ses maitres et à se soumettre. Pratique aussi en cas de déplacement dans un stade pour savoir identifier les moments où il serait malvenu de siffloter.
  • Respecter les autres et les règles de la vie collective. Principes de base de la diversitude et de la vie dans l’enfer collectiviste.
  • Pratiquer un sport collectif en respectant ses règles. Panem et circenses. Tout bon citoyen doit savoir définir un hors jeu pour réussir sa vie.
  • Appliquer les codes de politesse dans ses relations avec ses camarades, etc. Wech, wech, c’est le respect man. Notion essentielle pour définir l’ordre de préséance au cours d’une tournante.

Le social constitue donc un tiers du socle fondamental pour le gosse de CE1. Le lavage de cerveau et l’endoctrinement n’attendent pas. Dans les paliers suivants, la rééducation s’approfondit. On trouve par exemple des compétences essentielles telles que « culture humaniste », « environnement et développement durable », « participer à un jeu rythmique » (guitar hero ???), « comprendre les notions de droits et de devoirs, les accepter et les mettre en application », « comprendre une ou deux questions relatives au développement durable et agir en conséquence », « inventer et réaliser des textes, des œuvres plastiques, des chorégraphies ou des enchainements à visée artistique » ou encore « place et rôle de l’Etat en France ».

Cette révolution silencieuse comme le dit le directeur général de l’enseignement scolaire est le fruit d’une loi de 2009. Les textes pris pour son application nous apprennent que le livret doit valoriser toutes les compétences de l’élève. On noie ce qui est important dans la masse et la pilule passe. Quelle importance si votre enfant est illéttré puisqu’il sait parfaitement manger avec une fourchette ?

Il doit servir à l’élève à s’auto-évaluer. Effectivement, depuis que les profs ont renoncé à le faire, il n’y a plus que l’élève pour s’y coller.

Il doit être vecteur d’une complémentarité entre l’établissement et ses partenaires, notamment les associations de jeunesse : l’acquisition des compétences sociales et de culture humaniste permettra d’identifier précisément les futurs responsable de la FIDL, de l’UNL, du MRAP, de la LICRA ou de SOS RACISME.

Apprendre à lire un livre d'histoire et à compter les manifestants...

Enfin, il tient lieu de passeport-orientation-formation, permettant ainsi d’obtenir sur simple demande, un visa de résident permanent chez Pôle Emploi.

A n’en pas douter, l’objectif réel de tout ce merdier tient bien davantage de l’amplification de l’avilissement général de la jeunesse. Pour s’en convaincre, une petite visite sur le terrifiant site experimentationsociale.fr s’impose. Car sachez le, vos mouflets ne sont que les rats de laboratoire des apprentis sorciers ministériels. Le site précise que l’adoption du livret ouvrier de compétences n’est qu’une des actions menées dans le cadre d’un plan « agir pour la jeunesse » dont vous trouverez le bilan d’étape ici.

Je vous conseille vivement la lecture de ce monument de novlangue où l’on vous explique doctement que l’on va développer l’autonomie des jeunes en les arrosant d’argent public pour « faire émerger une génération citoyenne engagée ».

Et les résultats sont à la hauteur des espérances. Jugez plutôt avec ses réponses d’enfants aux questions posées lors d’une séance de bourrage de crâne festive et ludique :

Quelques impressions recueillies auprès de Simon, Alexandre, Hicham, Jules, Blandine, Rémi : « Il y a beaucoup de règles à observer », « C’est pour simplifier la vie », « Un citoyen, c’est quelqu’un qui respecte les règles. Il a des droits et des devoirs », « Parfois, c’est difficile », « A la maison et dans la rue, c’est plus facile qu’à l’école. »Des questions et des observations reviennent régulièrement sur l’éducation, la sécurité, la nationalité, le côté obligatoire de la scolarité, etc.
Sur la maltraitance, ils disent : « Ceux qui font du mal à des faibles sont des lâches »,« L’éducation de la citoyenneté amène au respect de l’autre et du règlement intérieur. Le livret de compétences et de connaissances est élargi »

Pour clôturer ce trop long billet et si vous n’êtes pas encore totalement écœuré, je vous propose de vous plonger dans la psyché d’un de nos pédagogues de comptoir, fossoyeurs de l’intelligence et administrateurs de camps de rééducation. Bon courage !

Publicités
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour La fin des notes

  1. Chris dit :

    ..ça , c’est quelque chose qui me terrifie !!!….ça , c’est vraiment le film d’ horreur !
    J’espère seulement que l’on vous lit beaucoup …..

    • Kris dit :

      Plus personne n’est dupe sur la question de l’EdNat. Il n’y a qu’à voir l’explosion de la demande pour les écoles privées et les boites de soutien scolaire pour s’en convaincre.

      C’est effectivement terrifiant même si l’endoctrinement à l’école n’est pas un phénomène si nouveau que ça.

  2. NOURATIN dit :

    Terrifiant mais boulot tout à fait remarquable. Ca, c’est de l’info. qui mériterait
    la plus large diffusion. Parceque ces horreurs restent confinées au sein du
    cénacle d’enculés qui s’occupent de près ou de loin de nos enfants. Ce serait
    bien que le populo n’en ignore plus.
    Juste un petit conseil, faites gaffe, surveillez vous, que diable, « chères têtes
    blondes » c’est un peu nauséabond aujourd’hui. A la place je crois qu’il faut
    dire « chères têtes crépues », là on est irréprochable.
    Allez, à bientôt.
    N.

    • Kris dit :

      Merci du compliment.
      Comme trop souvent, une minorité de guignols impose ses vues. Les associations de parents d’élèves sont mouillées jusqu’à l’os dans cette magouille sordide.

      Pour ce qui est du risque de me voir traduit en justice par la Halde, il n’y a pas vraiment de danger tant qu’Audrey Pulvar ne passe pas par là.

  3. dxdiag dit :

    On a pas fini de payer les conséquences de ces dérives de l’ Education Nationale .
    Et si de plus en plus de familles se réfugient dans le privé, celui ci recèle parfois des surprises …avez vous lu ceci:
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/10/05/01016-20101005ARTFIG00468-aider-les-ecoles-catholiques-a-integrer-les-musulmans.php

    • Kris dit :

      L’hystérie de la discrimination m’épuise. A l’arrivée, sous couvert de neutralité et de laïcité, la loi sacrifie les uns aux délires des autres de la manière la plus inique qui soit.

  4. Cultilandes dit :

    Les liens experimentationsociale.fr … et ici. ne fonctionnent pas:
    Forbidden

    You don’t have permission to access / on this server.

    Est-ce parce qu’on vient de votre blog?

  5. Robert Marchenoir dit :

    « Place et rôle de l’Etat en France”.

    Très important ! Primordial ! Fondamental ! Prioritaire ! La première place ! La source de toute sagesse ! La condition de notre bonheur ! L’indispensable dispensateur de toute liberté !

    (C’est bon, là ? Je vais pouvoir renouveler ma carte d’identité ?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s