Die Hard avec ta retraite

Hier soir je me serais cru devant un banal thriller américain lorsque j’ai entendu la phrase mille fois prononcée : « C’était notre dernier avertissement. Si vous vous ne vous pliez pas à nos exigences, vous supporterez la responsabilité de ce qui va arriver ».

Je voyais déjà la classique histoire du preneur d’otages, du poseur de bombes ou du terroriste confronté au valeureux héros rongé par le doute.

Et là, surprise ! Je me rends soudainement compte que, bien loin du film à grand spectacle, je suis en train d’entendre le JT de TF1 starring Laurence Ferrari et Ségolène Royal.

J’admets que j’aurais du m’en douter. L’inversion des valeurs en général et du concept de responsabilité en particulier est un des traits les plus caractéristiques de l’homo socialicus.

Notre terroriste en carton continue ensuite à égrainer tous les clichés les plus éculés du genre : « je vous conseille d’entendre cet avertissement », rendez vous, vous êtes cernés par des ados boutonneux de 15 ans qui  savent néanmoins parfaitement ce qu’ils font ».

Soudain, sans même une transition, Ségo change de registre et nous la joue doublure de Martine. Elle nous explique doctement que si on refuse au sexagénaire la possibilité de démarrer une carrière de pêcheur à la ligne aux frais de ses enfants, on aggrave mécaniquement le chômage des jeunes.

C’est sans doute la même logique toute mécanique qui explique que les 35 heures aient définitivement résolu le problème du chômage en France. Non ? vraiment ? Vous êtes sûrs ?

N’en déplaise à nos économistes de comptoir, le travail ne se partage pas, il se créé. Bien sûr, pour qu’une telle chose arrive, il vaut mieux éviter de manifester une haine trop farouche à l’endroit de ceux qui assument le rôle de créateur, notamment en choisissant de « taxerléprofits » à chaque fois qu’on veut se payer un caprice. Du reste, les taux de chômage stratosphériques tant en ce qui concerne les plus jeunes que les moins jeunes achèvent de renvoyer cet argument dans la poubelle dont il n’aurait jamais du sortir.

Malheureusement, les faits et la logique sont rarement à la fête dans les débats politiques franchouillards. On en arrive donc à une situation totalement surréaliste où une bande d’agités du bocal prétendent incarner la France parce qu’ils ont réuni un nombre indéterminé de fonctionnaires, salariés d’entreprises publiques et autres racailles subventionnées, parce qu’ils sont parvenus à manipuler des gamins pré-pubères au service de leurs intérêts égoïstes et au détriment de leur avenir et parce qu’ils ont fourni aux agitateurs professionnels, leur justification annuelle pour bloquer les facs.

Pour ces hauts faits, il faudrait se soumettre à leur diktat stupide ?

Certains pensent que cette réforme est une nécessité, une bonne chose ou un sauvetage. Ce n’est pas mon cas. C’est le concept même de retraite par répartition que je voudrais voir remis en question.

Certains croient en la démocratie, l’érigent en référence absolue de toute civilisation. Ce n’est pas mon cas non plus et ce ne sont pas ces évènements qui me feront changer d’avis. Que certains y croient, c’est leur problème. Mais ma curiosité me pique. J’aimerais vraiment comprendre comment on peut encore parler de démocratie quand on cherche imposer ses vues par la force et au mépris des urnes, quand on a recours à la manipulation d’adolescents qui n’ont pas encore le droit de vote pour peser dans le rapport de forces, quand on méprise ouvertement la constitution pour justifier l’exploitation et l’asservissement d’une partie de la population par l’autre.

Vraiment les socialistes ont de bien curieuses définitions de la démocratie de l’égalité et du dialogue.

Pour ma part, je retourne ranger ma naïveté au placard.

Publicités
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Die Hard avec ta retraite

  1. Chris dit :

    C’est du grand art ..ça !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s