La saison des défilés

Fidèle à son image de temple du tourisme, de la bonne bouffe et de la mode, la France se lance dans la saison des défilés version printemps/été 2011.

Abondance de tissus chamarrés, débauche de couleurs éblouissantes...

Ah…Pardon…on me signale dans l’oreillette que question tourisme, la France continue de vomir à la gueule des blaireaux qui n’ont pas encore compris qu’ils seraient bien mieux en Espagne ou en Italie.

Ainsi, on apprend que les enragés de la CGT du port de Marseille ont empêché des bateaux de croisière d’accoster. Les quelques 8.000 passagers ont du être débarqués en chaloupe, opération nécessitant une bonne demi-journée. J’imagine qu’il ne leur manquait plus qu’un disque de Céline Dion pour parfaire ce pathétique remake de Titanic.

On ne parlera pas de la quarantaine navires pétroliers au large du port et pour qui chaque jour de retard provoque une perte estimée entre 30.000 et 50.000 $, après tout ce ne sont pas des touristes.

Mordre la main qui les nourrit dans l’espoir d’avoir plus à bouffer, voilà la méthode brevetée par les abrutis de la CGT et qui, rappelons le, a déjà largement fait ses preuves avec la SNCM.

Mouhahahahaha !!!

Le plus troublant dans l’histoire, c’est qu’on peut aisément parcourir toute la presse nationale  sans jamais obtenir de réponse à ses questions. On aura tous les détails des exactions menées par les grévistes mais à aucun moment un soi-disant journaliste ne se penchera sur les raisons de la grève, l’objectif poursuivi, la position des uns et des autres, bref, aucun d’entre eux ne fera son boulot.

Au final, c’est grâce au journal l’Alsace, le bon élève de la classe, que j’ai pu percer le mystère.

Les dockers et les grutiers exigent une préretraite, en raison de la pénibilité de leur travail. C’est vrai merde !! Après une longue carrière à manier un joystick dans une grue, on mérite bien d’aller tater du Flight Simulator à partir de 55 ans.

La puissance du port du Hav...Marseille !!

Alors eux aussi profitent de la saison des défilés pour présenter leur collection. Ils embrayent donc derrière le barouf provoqué par les « journées d’action » et autres « grèves reconductibles » en s’efforçant d’être au moins aussi visibles qu’eux, c’est à dire au moins aussi nuisibles.

En toile de fond, une réforme portuaire de 2008, dont je n’avais jusqu’alors jamais entendu parler et un conflit de longue haleine qui dure depuis le début des années 90.

Le préambule de la réforme est assez révélateur :

La part de marché des ports français en Europe a considérablement régressé depuis la fin des années quatre-vingts. Ensemble, ils réalisent aujourd’hui un tonnage inférieur au seul port de Rotterdam. Les ports autonomes créés par la loi du 29 juin 1965 souffrent d’un mode de gouvernance insatisfaisant, de la faiblesse des dessertes intermodales, de l’absence d’unité de commandement sur certains terminaux et d’un engagement insuffisant de l’État.

L’article du journal l’Alsace vient confirmer ce point de vue :

Les responsables du port se sont alarmés : « Les industriels sont en train de prendre des décisions pour pouvoir éviter Marseille de manière définitive », selon Patrick Daher, président du Conseil de surveillance du port.

L’Association des utilisateurs de transport de fret (AUTF) a tempêté : « L’augmentation des mouvements d’arrêts de travail et de blocage des installations portuaires va accélérer l’exode des trafics vers les ports fiables au nord de l’Europe. Il est urgent que le secrétaire d’État sorte de son mutisme. »

On revoit le scénario de la SNCM se reproduire à l’identique. Le secteur coule depuis des années et les fossoyeurs de la CGT continuent de creuser. La France conforte sa réputation de pays où l’on ne peut pas bosser tranquille et les clients se déportent vers des pays plus cléments en matière de « dialogue social ».

Les mêmes causes produisant obstinément les mêmes effets, si toi aussi tu veux faire du social à la française, apprends à couler ta boîte avec la CGT.

Publicités
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La saison des défilés

  1. Chris dit :

    Ce qui me plait ( aussi ) , ce sont les références produites ….

  2. Vive le Luxembourg Libre dit :

    je t’ai pas lu depuis debut octobre, faut que je rattrape mon retard

  3. Vive le Luxembourg Libre dit :

    D’ailleurs je vais m’abonner à l’alerte pour plus rien louper

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s