Ma famille habite dans le Loir-et-Cher

Ces gens là ne font pas de manières.

Effectivement, ces gens « du voyage » n’ont pas fait les timides pour aller démolir une gendarmerie, une boulangerie et quelques bagnoles à coups de hache.

Il fallait au moins ça pour châtier les forces de l’ordre locales qui avaient eu l’outrecuidance de faire feu sur un criminel qui tentait de forcer un barrage. Pourtant, le tireur s’est bien retrouvé en garde à vue, comme à chaque fois, mais ce genre de demi-mesures ne suffit plus à apaiser la juste colère des représentants de la caste des victimes perpétuelles.

On va donc très certainement se payer une nouvelle séance d’autoflagellation collective incluant marche blanche, cérémonie religieuse avec maire, préfet voire ministre et pour couronner le tout, une bonne petite enquête interne sur lit de racisme, discrimination, xénophobie (rayez la mention inutile).

Pendant ce temps là à Veracruz Grenoble, on apprend  que le fait, pour un policier, de riposter face à un braqueur qui ouvre le feu sur lui au moyen d’une « arme lourde » se qualifie de bavure. Par ailleurs, une nuit où l’on se fait un petit duck hunt entre amis, à balle réelle et avec une voiture de flic en guise de cible est une nuit « calme ».

Là encore, les victimes perpétuelles se manifestent, promettant dépôt de plainte et action judiciaire. J’ai même entendu un sublime crétin ce matin sur RMC expliquer que la politique de la jeunesse était la première responsable de ce qui se passe à Grenoble. Comprenez, si on ne paye pas de vacances à la mer à une jeunesse désœuvrée, alors celle-ci en viendra certainement à acquérir quelques AK-47 à 300 € pièce pour ensuite soigner sa frustration par un ball-trap défoulant. Syndrome de Stockholm quand tu nous tiens…

De son côté, l’ami Hortefeux doit être content. Lui qui voulait jeter un voile pudique sur le nombre de voitures brûlées a bien vite été rattrapé par le réel. Il sera donc public que 80 bagnoles ont flambé en 3 jours dans la seule ville de Grenoble.

Voilà qui risque de faire les choux gras de la famille Le Pen qu’on voit déjà se frotter les mains. Corruption, violence et crise économique promettent des lendemains qui chantent pour les frontistes. Pour les autres, il faut s’attendre, au delà des hausses d’impôts qui nous sont promises, à de nouveaux textes « sécuritaires ».

Car dans le bourbier, quand des racailles armées jusqu’aux dents sortent du bois, on vidéoprotège les honnêtes gens, avec un succès immédiatement perceptible puisque le maire de Grenoble, Michel Destot, s’est vu nominé cette année aux Big Brother Awards catégorie Orwell Localité, pour avoir installé en loucedé des caméras de surveillance protection un peu partout dans la ville.

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ma famille habite dans le Loir-et-Cher

  1. labilbe dit :

    Sous-pèse ma hache.

  2. Kris dit :

    Aïïï, je vais te pincher !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s